La cage aux folles

J'ai eu la chance de voir avant qu'elle ne disparaisse de l'affiche la reprise de la fameuse pièce : "la cage aux folles" avec Didier Bourdon et Christian Clavier.

 

Je profite d'ailleurs de cet article pour signaler le dédain avec lequel nous avions été reçu en septembre (commencement de la pièce) et où on m'avait gentiment fait comprendre, qu' "ici au Théâtre de la Porte Saint-Martin, nous n'avons pas besoin des jeunes pour remplir notre salle"...

C'était bien la peine d'être aussi dédaigneux pour 5 mois plus tard chercher à la remplir avec ces mêmes jeunes...

 

 

J'ai vraiment été ravi par cette pièce et je ne regrette pas un seul instant de l'avoir vu.

Je n'avais pas vu (et je n'ai toujours pas vu d'ailleurs) l'original, mais je pense qu'au même titre qu'Oscar avec Bernard Tapie, si on arrive à oublier l'original, on passe un très bon moment.

 

Didier Bourdon et Christian Clavier endossent respectivement les rôles de Michel Serrault et Jean Poiret.

 

 

Renato Baldi tient avec son amant Albin un cabaret de danseurs travestis qui s'appelle La Cage aux folles. Albin fait des scènes de plus en plus fréquentes à Renato, et ce dernier reçoit la visite de son fils, Laurent, qui va se marier. Le problème : les parents de sa fiancée, très conservateurs, croient que les parents de leur futur gendre sont attaché d'ambassade et mère de famille...

 

Cette pièce me fait un peu tiquer : la seule chose qu'elle montre est cette facette "folles" de certains homos.

Je pense que cela entretient un peu trop les clichés autour de l'homosexualité masculine.

Mais bon, c'est la pièce qui veut ça. Mais je crains que les personnes ne connaissant pas de gays ne saisissent pas le fait que cette pièce est une caricature et continuent de voir les gays avec des froufrous et une plume dans le derrière.

 

 

Mais je conseille tout de même vivement. Ne serait-ce que pour avoir le plaisir de voir deux grands acteurs français sur scène.

 

Photos : Greg Soussan



Catégorie : La culture, c'est comme la confiture     Publié le : 05/04/2010 à 14h00



critiques christian clavier porte saint martin gay théâtre



Autres articles de ce blog :

Restaurant Chai 33 - Paris Bercy Rue de Crussol : référence au château ?

Autres articles sur ce thème :
Hors Piste aux Maldives : Merci Eric Delcourt
Mais qui est Monsieur Schmitt ? C'est Richard Berry !
Panique au ministère avec Amanda Lear

 

Ils ont commenté :



Pas encore de réactions... N'hésitez pas!

 

Votre commentaire :

Pseudo :


Adresse Email :


Site Web / Blog :


Votre commentaire :

Insérez des smileys

=> Afin de lutter contre le spam, merci de remplir la case ci dessous avec le résultat de l'addition 9+7 <=
(ca fait seize, mais il faut l'écrire en chiffre, je vous aide)



Generation : Thu, 20 Feb 2020 06:28:40 +0100