Rue de Crussol : référence au château ?

Souvent l'objet de moqueries familiales, le château de Crussol (si tant est qu'on puisse l'appeler château) est un des hauts lieux du patrimoine ardechois...

 

Bref, cette muraille (puisque c'est ce qu'il reste du château du XII ème siècle) est donc sur la colline de Crussol... Et j'en entends parler depuis 25 ans et des poussières...

 

J'ai donc été d'autant plus surpris de découvrir ceci en pleine région parisienne :

 



Publié le : 07/04/2010 à 08h54

 

La cage aux folles

J'ai eu la chance de voir avant qu'elle ne disparaisse de l'affiche la reprise de la fameuse pièce : "la cage aux folles" avec Didier Bourdon et Christian Clavier.

 

Je profite d'ailleurs de cet article pour signaler le dédain avec lequel nous avions été reçu en septembre (commencement de la pièce) et où on m'avait gentiment fait comprendre, qu' "ici au Théâtre de la Porte Saint-Martin, nous n'avons pas besoin des jeunes pour remplir notre salle"...

C'était bien la peine d'être aussi dédaigneux pour 5 mois plus tard chercher à la remplir avec ces mêmes jeunes...

 

 

J'ai vraiment été ravi par cette pièce et je ne regrette pas un seul instant de l'avoir vu.

Je n'avais pas vu (et je n'ai toujours pas vu d'ailleurs) l'original, mais je pense qu'au même titre qu'Oscar avec Bernard Tapie, si on arrive à oublier l'original, on passe un très bon moment.

 

Didier Bourdon et Christian Clavier endossent respectivement les rôles de Michel Serrault et Jean Poiret.

 



Publié le : 05/04/2010 à 14h00

 

Restaurant Chai 33 - Paris Bercy

Si un jour en sortant du cinéma (et de l'UGC Bercy en particulier), vous avez un petit creux et que vous êtes en début de mois (et que, par la force des choses, votre porte monnaie vous le permet) : n'hésitez pas : aller faire un tour au "Chai 33".

 

Le chai 33 est une grande brasserie comtemporaine dédiée au vin où vous serez invité à aller chercher votre vin dans la cave qui contient plus de 300 références. La vaste carte de l'établissement vous permettra d'y découvrir des mets traditionnels et bien exécutés pour satisfaire tous les goûts.

 

J'avais déjà eu l'occasion de me rendre dans ce restaurant il y a 2ans et demi à l'occasion d'une avant première du film "Faut que ça danse", et j'avais déjà été convaincu.

Toutefois, cette fois, nous y étions seulement entre amis, et du coup j'ai pu en profiter beaucoup plus, moins tendu / stressé de faire une gaffe...

 

Une formule aux alentours de 30€ pour le soir, et une bouteille de vin "de qualitay" aux alentours de 50€ (on a pris une des moins chers...), cela peut paraître un peu cher et excessif... Bon, ça l'est peut-être, mais le cadre est vraiment très sympathique, la cave est un régal pour les yeux, on se croirait vraiment dans un véritable chai.

 

 

 



Publié le : 02/04/2010 à 18h53

 

Romania - Episode 3 : Découverte culinaire

Première escapade dans un restaurant typiquement roumain de Bucarest...

 

Hélas, il ne s'agit pas du fameux "Caru' cu bere" dont on m'avait tant parlé avant mon départ car il est à moitié fermé jusqu'à la mi-avril. Mais bon, ce petit restaurant proposait de la chorba de burta, donc il ne pouvait être que typique... (sorte de "soupe de trippes").

 

Bref, la carte n'est pas très difficile à déchifrer puisque tout est également écrit en anglais et, qu'à lire, le roumain se rapproche beaucoup de l'italien. Le problème est surtout d'interpréter ce que veulent dire des choses comme "feuilles de choux fourrées à la viande et polenta". En tout cas ça semble léger... Et comme c'est ce qu'on m'a conseillé, j'ai pris ça : plat typique semblerait-il.

 

Mais avant ce fameux plat, je me devais de goûter la bière locale (brune, 7° et des poussières), accompagné d'une petite entrée : des Cârnatii de Ple?scoi, sorte de merguez mais en beaucoup beaucoup plus sec...

 

 

Puis viens donc le tour de ce fameux plat. Au moment de choisir, on me conseille également pour goûter une sorte de saucisse (mais on me mets en garde que je ne risque de ne pas trop aimer).



Publié le : 31/03/2010 à 23h56

 

Romania - Episode 2 : A la découverte de Bucarest

"Avec un régime totalitaire, tout est possible"... Voila la phrase que j'ai entendu et qui résume assez bien l'histoire de la Roumanie...

 

Un jour, Mr Totalitaire a décidé de construire pleins de choses, et pleins de choses se sont construites. Mr Totalitaire a dit : dégagez moi ces églises un peu plus loin, et mettez des immeubles à la place : et il en fut ainsi.

 

 

C'est ainsi qu'en plein centre ville, on trouve des buildings délabrés (gris et ayant besoin d'un bon ravalement). Je dirai même que ces buildings constituent la majorité des décors du centre ville de Bucarest...

 

Mais ces régimes totalitaires ont également permis à des monstres d'architecture de voir le jour comme le "Palais du Parlement" ou la "maison du peuple" : le deuxième plus gros bâtiment du monde derrière le pentagone !



Publié le : 30/03/2010 à 23h50

 

Romania - Episode 1 : Arrivée à Bucarest

Bon, pour ceux qui ne le savent pas encore, je suis actuellement en déplacement professionel en Roumanie, à Bucarest.

 

Pour l'instant, rien à signaler de particulier. A part une petite anecdote sur mon voyage...

En allant pour embarquer dans la navette nous conduisant à l'A318 censé nous amener à destination, 1 policiers et 3 autres en civil arrivent, escortant un homme à la mine patibulaire (mais presque) et menotté... (accessoirement).

 

Les quelques futurs passagers du vol commencent à raler, à demander s'il va voyager dans le même vol que nous, qu'ils ne veulent surtout pas avoir affaire à lui etc. Et l'hotesse a donc expliqué à ces braves gens que deux policiers seraient à bord de l'avion pour l'encadrer...

 

 

Fin de l'histoire... J'ai peut-être voyager avec un dangereux proxénete, un parrain de la mafia roumaine, ou que sais-je encore ! Et je pense que je ne saurai jamais, sauf s'il venait à s'échapper ou autre.

 

 

Bref, malgré tout, je suis bien arrivé !

 

 

Par contre, ils ont des accents très très bizzares, comme le montre cette photo... (d'ailleurs un brave monsieur m'a dit que ça voulait dire bienvenue pendant que je prenais ma photo... Je suis passé pour un bon gros touriste. Alors que je prenais juste les accents moi).



Publié le : 29/03/2010 à 21h49

 

Florent Pagny fait sa grande tournée

J'avais déjà vu plusieurs fois Florent PAgny en concert (deux fois pour être exact) : une fois lors de sa tournée "Hommage à Jacques Brel" et quelques années auparavant lors du festival des nuits de Fourvière à Lyon en 2003.

 

"La grande tournée" fait suite à son album "C'est comme ça" où les chansons sont quasiment toutes en espagnol.

 

Moi qui ne parle pas un mot de la langue du pays de la paella, j'appréhendais un peu...

 

 

J'ai vite été rassuré : Florent Pagny nous livre un tour de chant retraçant toute sa carrière et on retrouve avec plaisir toutes (ou presque) ses chansons les plus connus !

 

Caruso, Vierzon, Chatelet les halles, Savoir aimer : elles sont presques toutes là.

 

 

Toutefois, cette fois, pas de chanson "a capella" et sans micro qui m'avait permis de me rendre vraiment compte de sa puissance vocale...

Mais qu'importe, l'ambiance est au rendez vous. J'ai cependant trouvé que le public était relativement agé. (mais vraiment, genre beaucoup de retraités). Mais Florent Pagny a beaucoup gagné en assurance et essaie de lier un léger contact avec le public.

 

 

Les ré-orchestrations de bons nombres de ses chansons en version "mariachi" sont très très réussies...

 

A noter la présence dans le public d'"Yvan Cassar", qui a presque provoqué une mini émeute dans le zénith...

 

 


 

Photos & Vidéos : Paul Fuchs - Mouzet.com

 



Publié le : 24/03/2010 à 08h51

 

Roméo et Juliette : les enfants de Vérone - 2010

Après "Roméo et Juliette, de la haine à l'amour" (2001), la comédie musicale de Gérard Presgurvic est de retour : toujours avec Damien Sargue mais sans Cécilia Cara, remplacé par la séduisante Joy Esther.

 

Je vous propose un zoom sur un retour presque réussi...

 

 

L'absence d'orchestre live dessert cruellement la pièce et des chansons comme Vérone en ouverture gagneraient vraiment énormément en puissance sonore et émotionelle.

La performance vocale des chanteurs est d'ailleurs beaucoup plus mise en avant avec un orchestre qu'avec une bande enregistrée.

 



Publié le : 22/03/2010 à 21h52

 

Silver Spur Steak House à Disneyland Paris

Pour finir en beauté la "semainiversaire", Mandi et moi avons décidé de finir avec un petit restaurant à table.

 

(Et puis ça nous permettait surtout d'éviter les bouchons du dimanche soir)

 

Notre choix s'est porté presque logiquement sur le Silver Spur où nous avions été il y a 3 ans, alors que nous ne partagions pas encore la même vie.

Très agréablement reçu, ce restaurant aux allures "western" propose un service à table des plus surprenants.

 

 

Niveau prix, il est au même niveau que d'autres comme le Blue Lagoon ou le Steack House au Disney Village, c'est à dire qu'il n'est pas donné : 2 menus sont disponibles : 27€ et 34€. Comme nous étions de bonne humeur, notre choix s'est vite porté sur le menu à 34€ : plus de choix, et je dois avouer qu'à part le "tex mex shrimp cocktail" en entrée et la "Tequila and lime crème brulée" en dessert, je n'étais pas très tenté.



Publié le : 20/03/2010 à 22h51

 

Rammstein Live aus Lyon 2009

Début décembre, alors que je préparais le 6ème weekend de DisneyGazette, j'ai eu le plaisir d'assister à un des concerts de la tournée mondiale de Rammstein !

 

J'avais eu l'occasion il y a 5 ans de voir Marilyn Manson sur scène, et je ne saurai vous dire combien j'avais été déçu : pas de mise en scène spectaculaire, pas de show finalement. On était bien loin de ce que les médias nous laissent entrevoir : peu d'ambiance, rien de glauque, bref : rien du tout !

Grosse déception que ce concert de Marilyn Manson à mon retour de l'île Maurice en 2005...

 

Cette année (2009), j'ai offert à mon frère une place pour venir voir Rammstein à Lyon (à la halle Tony Garnier). [et comme je suis quelqu'un de très gentil, je l'ai accompagné...]

 

 

Rammstein sur scène, c'est, si on en croit ce qu'on en dit, de puissants jets de propane et des feux d'artificies à tout bout de champs (même dans des salles fermées). D'où une certaine appréhension : est-ce que ce sera vraiment "comme je l'imagine" ?

 

Et puis, voila, la date fatidique est arrivée.



Publié le : 18/03/2010 à 22h51

 

 

Pages : 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 , 10 , 11

Generation : Thu, 27 Jul 2017 16:39:06 +0200