Un violon sur le toit au Palace

J'ai pu assister en fin de semaine dernière à une représentation de "le violon sur le toit". (Fiddler on the roof)

 

Et j'en suis revenu enchanté... Même si nous avions peur que le livret français signé Stéphane Laporte ne nous déçoive encore une fois... Car il faut bien avouer que nous n'avons pas réussi encore à accrocher avec ses textes : souvent vulgaires, avec un humour auquel je n'accroche pas du tout. Mais ici, contrairement au roi lion, pas question de référence douteuse avec des rideaux de chez Tati etc., pourtant le thème aurait pu s'y pretter : une communauté juive vivant dans la tradition...

 

 

Mais la première surprise a été à ce niveau là ! Alors effectivement, cette adaptation est réussie au niveau du livret. J'ai bien accroché et à aucun moment je n'ai "tiqué" contrairement à Fame par exemple ou au roi lion.



Publié le : 22/02/2010 à 08h52

 

Fame ! I'm gonna live forever ! Le musical au trianon

J'ai eu la chance d'être invité par un ami à venir assister à une représentation de la comédie musicale "Fame"

 

 

Bon, bien que le simple nom de "Fame" me fasse penser à la série toute pourrite des années 70, je me suis dit : pourquoi pas. C'est suffisament culte pour mériter qu'on s'y intéresse après tout. Et puis un musical, on peut être surpris !

 

Et finalement, heureusement que je n'ai pas lu la critique du site musicalavenue.fr avant, sinon je ne sais même pas si j'aurai franchi la porte du théâtre Trianon.

 

Bon, je ne vais pas rentrer dans les détails de l'histoire, des étudiants, dans une école de danse, des amitiés et tout et tout. Bref, l'histoire est gentillette. Du coup, on peut se concentrer sur le reste... Et en 2h40 (avec entracte) il y a le temps pour ça !

 

... comme les décors... Ah euh. Oui bon, ok, à part le gros "FAME" lumineux en arrière plan, il n'y a rien. Mais du coup, on peut se concentrer sur le reste...

 

... comme les paroles... Ah. Bon, ça, j'ai au moins été conforté dans mon idée : Stéphane Laporte est un bien piètre adaptateur/traducteur. Ou du moins pour ne pas faire de diffamation, je n'apprécie pas du tout son travail. J'y reviendrai. Mais du coup, on peut se concentrer sur le reste...

 

... comme l'orchestre... Euh, oui, mais c'est à dire que... y'en avait un "avant", mais pour cette reprise au théâtre Le Trianon, il n'y a plus d'orchestre... Du coup, comme ça, vous l'aurez compris, on peut se concentrer sur le reste...

 

Mais que reste-t'il ??

 

Bon, il n'en demeure pas moins que les chanteurs m'ont convaincus, que les chorégraphies étaient dans l'ensemble bien exécuté, sobre, mélangeant classique et contemporain : au moins là dedans, on s'y retrouve finalement.

 

Si on met de côté les défauts ci-dessus, le fait que le 2ème acte présente un certain nombre de longueurs, on passe un bon moment, mais il aurait pu être meilleur encore !

Fame est sauvé par les performances des acteurs qui essaie de faire oublier un texte vulgaire (S. Laporte et sa marque de fabrique ?) et l'absence d'orchestre. (et puis bon, j'ai aimé passer une bonne soirée entre amis, ça aide)

(Et si vous me trouvez méchant, allez lire la critique de musicalavenue.fr, ils sont pire que moi)

 



Publié le : 13/02/2010 à 08h56

 

Grease au théatre Comédia Paris

Profitant d'un prix plus qu'attirant pour les premières représentations de Grease à Paris, nous avons assisté à la 3ème représentation sur les nombreuses qu'offre le théâtre Comedia jusqu'au 30 décembre !

 

 

Adaptation en français, par Mr Stephane Laporte, on est en droit de se demander si cela va ressembler au roi lion à mogador (étant donné qu'il s'agit de la même personne!)

Je reviendrai sur l'adaptation du livret par la suite.

 

La mise en scène est très honnête et relativement fidèle au film et à l'ambiance très seventies qui le caractérise : que ce soit dans les gradins du stade du lycée, dans le rendu des scènes avec la fameuse "Grease Lightning" : la cadillac de Kenickie ou dans le jeu des acteurs, Jan qui ne pense qu'à manger ou un Rizzo plus vraie que nature, tous aussi ressemblant que les originaux (pour la plupart... Un peu déçu par le Travolta... qui ne lui ressemble que grace au blouson en cuir et la banane...)

 

Bref, ils chantent bien,  ils dansent très bien, avec des chorégraphies mélangeant Twist, quelques touches de danse moderne, et quelques passes de rock'n'roll à la limite du rock acrobatique : un régal pour les yeux.

 

La mise en scène est moins spectaculaire que celle du roi lion : mais il faut dire que l'ambiance et l'histoire s'y prettent beaucoup moins... Donc c'est plus "simple" et peut-être plus accessible : on apprécie sans se prendre la tête : pas de dualité homme/bête, ici un blouson noir est un blouson noir, et une greluche en rose est une greluche en rose. Ca permet de se concentrer sur le reste de la comédie musicale. De ce point de vue là, on tourne autour de 7/10 (si on compare à un roi lion ou à West Side Story). L'orchestre est plus réduit.

 

Concernant l'adaptation en français maintenant et le livret... Aux grands fans qui connaissent le film par coeur, il ne faut pas s'attendre à voir une copie conforme comme a tenté de le faire le roi lion...

Ici, certaines scènes ont disparus, pas de courses de cadillac comme quand je l'avais vu au palais des sports en 1999... La scène du théatre ne s'y prettait pas.
Bref, c'est vraiment une "adaptation" et ce n'est pas plus mal ! Certains seront peut être dérouté par l'adaptation en français de certaines chansons (Hopelessly Devoted To You), mais là encore, la traduction n'est pas une traduction littéraire, les mots sont choisis avec goût et poésie, bref, cela passe très bien !

Et rassurez vous ! Les tubes comme "Summer Nights" ou "We go together" sont biens en V.O !

 

De nouvelles chansons (enfin je crois) font leur apparition et permettent aux adaptations et libertés prises par rapport à l'histoire d'origine de passer tout seul.

De l'humour qui passe bien, l'ambiance et l'histoire s'y prette : bref le texte et les passages parlés sont symathiques et dynamiques.

 

Et puis bon, toute cette comédie est servie par des noms plus ou moins connus : Cécilia Cara dans le rôle de Sandy (le nom vous dit quelque chose ? c'était Juliette dans la comédie musicale éponyme)...

On retrouve également Amélie Munier dans le rôle de Rizzo (je ne connaissais pas, mais il semble qu'elle ait joué pendant 4 ans dans des comédies musicales à Londres : Hunyak (dans Chicago) ou encore Frenchie (dans Cabaret)

Et d'autres présents dans Cabaret, dans Roméo et Juliette, dans le violon sur le toit etc.

 

 

On arrive à la fin trop rapidement, on en prendrait bien une heure de plus ! signe que le spectacle est réussi !

Seul regret, par rapport à d'autres (comme le roi lion ou west side story encore), l'histoire ne réussit pas à m'arracher d'émotion, de gros pincement au coeur. Mais d'un autre côté, l'histoire d'origine non plus...

 

 

 
 
Bref, vraiment plaisant, je conseille vivement ! (en plus ce n'est pas "trop" cher pour une comédie musicale de qualité !)
 

 

 

 



Publié le : 10/10/2008 à 00h12

 

Le roi lion à mogador : Critique

Il est assez difficile de s'exprimer sur un monument de la comédie musicale mondiale tel que "The Lion King"...

D'autant plus quand tout au bout du compte n'est finalement pas parfait...

 

Je ne vais pas vous résumer l'histoire, le scénario est quasi identique au détail pret au dessin animé du même nom aux 2 oscars (Meilleur musique et meilleur chanson)...

Tellement identique qu'on s'attend à revivre tout cela... Et il faut bien avouer que ce n'est hélas pas toujours le cas...

Les costumes sublimes cotoient un humour "kikoo lol" à la française des plus détestables...

 

Pour commencer, effectivement, si on parle de comédie musicale pure et dure, le roi lion rempli parfaitement son rôle : musique entrainante (merci Hans Zimmer [pirates des caraibes, Batman begins, pearl harbor, gladiator etc.), costumes éblouissants, chorégraphie développée.

On est sous le charme de la machinerie déployée sur et sous la scène pour donner vie à la savane africaine.

De ce côté là aussi, les amateurs de costumes, de danses et de musiques africaines seront servis. Les bongos en tout genre ne cessent de retentir, la chanson "il vit en toi" est une pure merveille : elle ira arracher facilement quelques larmes aux plus résitatns d'entre vous (à condition d'être un minimum senseible à l'émotion que peut générer une telle musique).

Il n'est d'ailleurs pas étonant de voir que le premier (et unique il me semble) single soit celui là.

 

 

 

La mise en scène est formidable, les décors sortent de la terre sans crier gare, l'impression de relief malgré la petite taille de la scène est très bien rendu avec l'inclinaison de celle-ci par moment.

Bref, sur tout ces points de vue, le roi lion mérite bien un bon disons... 9 / 10 pour tout le point de vue artistique, musicale, bref, pour la beauté du show en lui même.

 

Mais cette comédie musicale n'est hélas pas "instrumentale"... Il y a des dialogues et un certain nombre de libertés qui viennent régulièrement casser l'ambiance "magique" en mettant une petite touche d'humour bien gras (référence à Tati et ses rideaux, à la chaine de resto hippopotamus) sans aucun intérèt si ce n'est peut-etre celui de vouloir rendre cette version réellement franchouillarde...

Ca a déjà fait jaser à bien des endroits, mais je ne peux m'empecher de les citer : "moi j'veux super vite être roi" (il manque un lol à la fin du titre et on se croirait avec une chanson pour ado de 15ans) à la place du célèbre "je voudrai déjà être roi"... et d'autres moins choquants...

Alors bon je n'en veux pas à Stéphane Laporte pour ses re-traductions systématiques de chaque chanson sans exception pour ces transformations en traduction mot à mot des paroles en anglais... Mais quand même ! Je voudrai connaître la raison d'avoir adapter ces paroles ?

 

La version américaine n'a pas je crois modifier ces paroles ... Alors pourquoi chez les mangeurs de grenouille, avons nous eu le besoin de nous démarquer (oh combien en mal) de la version originale ?

 

Bon, allez, faisons abstraction de ces chansons (ma voisine n'a pas réussi), mais bon. Prenons simplement les références et l'humour du dessin animé (et sans doute la encore de la comédie musicale originale) où Zazu par exemple, est un major d'homme plein de classe et de culture et qui hélas ici passe pour un espèce de bouffon niais que tout le monde peut manipuler...

Les références disneyennes ont disparus : ainsi Zazu n'interprete plus "It's a small world", mais une chanson des plus douteuses et surtout des plus inadaptés : je me risque à la citer : "le petit bonhomme en mousse"... Alors on m'a dit : mais c'est génial, c'est français, c'est "LOL", faut vivre avec son temps... Mais moi, un temps où Patrick Sébastien prend le pas sur Disney, je dis non !

 

Les dialogues sont quant à eux bourés d'espèces d'expression populaire du type "sans bibi c'est ceinture", qui donne selon certains une "touche française" à cette adaptation dans la langue de molière, moi je trouve surtout que ça rabaisse le niveau d'une oeuvre qui pourrait être d'une qualité presque comparable à West Side Story mais qui se rabaisse à une tentative d'ouverture à une culture populaire. J'ai rien contre hein. Mais à 80€ le spectacle de clowns, ça fait mal aux fesses quand même...

 

Surtout quand on connait la signification ultra poussée des masques des lions (dualité du bien et du mal), ou quand on voit la richesse des costumes : on est bien loin d'une oeuvre de bas niveau. Un spectacle comme ça, ça devrait pouvoir se savourer sans être géné par des références douteuses. (J'ai été surpris de ne pas trouver d'allusions en dessous de la ceinture (quoique par moment...) , ca n'aurait pas été si décalé que ça avec cette version). Mais hélàs à l'heure où la France rigole devant Cauet, je vois difficilement comment il aurait pu en être autrement. (navré pour les amateurs de Cauet qui me lise, je peux pas le voir en peinture)

 

Bref pour conclure sur les "textes", le jeu des acteurs (que ce soit Zazu, ou le mystérieux bonhomme vert qui joue Timon) est extra ! Chacun donne vie à son personnage à sa manière. Le seul hic : on leur a donné des dialogues minables pour compléter la pauvreté et le manque de poésie de ces nouvelles paroles... Et ça, hélas ça rabaisse le niveau et je ne mettrai que 6/10 pour les dialogues. (qui normalement sont importants : c'est eux qui font passer les émotions et qui viennent compléter les musiques...

 

 

Alors, il subsite une question : Mr Stephane Laporte (traducteur et adaptateur) : Etes vous simplement mauvais traducteur et n'avez vous aucun sens de la poésie et de l'humour ? Ou bien y'a t'il une obscure raison de droits pour ne pas avoir (oh combien hélas) pu reprendre les paroles originales ? les dialogues et l'esprit du film ?

Si comme je le redoute c'est bien cette deuxième raison, vu le prix du spectacle, n'était-il pas possible d'avoir une vraie adaptation de la comédie musicale américaine et/ou anglaise ? (je n'ai vu aucune des deux)...

Bref, je pense que la version américaine et/ou anglaise doit vraiment être d'une richesse incroyable puisque tout les points négatifs n'y sont (je l'espère) pas.

 

C'est un peu comme si on nous avait importé West Side Story en traduisant la chanson "Maria"
Cadeau de ce à quoi vous avez échappé : "Maria, j'ai rencontré une fille, son nom, t'as vu, c'est Maria. Elle est vraiment charmante, et moi je la kiffe vraimennnnnntttt" au lieu de "Maria, I've just met a girl named Maria. And suddenly that name will never be the same to me."

 

Bref, à part sur le livret (qui est d'un niveau dramatique et qui fait perdre l'esprit de base de l'histoire et du dessin animée), je n'ai rien à redire. C'est presque parfait !
On m'amène la même version, avec le livret original, même en anglais, je prends je prends ! Si on m'invite j'y retourne avec grand plaisir...

Ca reste du très grand spectacle, à voir si vous aimez les musiques africaines, à voir si vous aimé bien le roi lion, à voir si vous aimez les grands spectacles qui en mettent plein la vue... Mais si je fais ma petite moyenne, voila (hélas) ce que ça donne. (et puis bon ça me laisse un peu de marge pour ce qui peut être entre le 8 et le 10.

 

 

Autres critiques de Paul Fuchs

 

Plus d'informations : The Lion King by Timon La Mangouste (excellent site au passage)

Plus de critiques : Mandi et le roi lion à Mogador  (pas fan), Cécile (pas très explicit mais beaucoup aimé), Guigui (pas fan non plus)... Vous voulez voir votre critique ici ? Laissez un commentaire avec l'adresse de votre article

Et parce que ça représente bien les costumes et l'émotion transmise par cette musique : Mangouste Télévisions : Il vit en toi



Publié le : 02/09/2008 à 00h09

 

 

Pages : 1,

Generation : Fri, 20 Oct 2017 03:42:15 +0200