Top 5 : Jack Lang, Bruel et les autres

"Seulement" 1 150 visites en juillet 2009, les vacances sont là ! Malgré cette légère baisse d'activité, couplé à ma baisse de productivité niveau quantité d'article, on arrive à un résultat plutôt satisfaisant.

 Beaucoup de nouveaux articles dans ce top 5 !

 

 

Je vous laisse constater : le top 5 des articles les plus lus du mois de Juillet 2009 sont...

  Jack Lang à la Gay Pride avec Paraboys.com (avec 78 visites) Pour ceux qui ne l'auraient pas encore visité, je vous invite à visiter le site : Paraboys.com - ventes privées pour hommes, site pour lequel j'étais présent à la GayPride avec mon ami Jack Lang.

  Patrick Bruel : Seul ou presque (avec 77 visites) Petite baisse de forme pour Patrick Bruel. Malgré un album accoustique sympathique... Peut-être qu'il faudrait que j'en parle.

  Le Jules Verne et la Tour Eiffel (avec 56 visites) A l'occasion du bac de mon frère, j'ai eu l'occasion de manger dans ce grand restaurant. Venez découvrir ses plats.

  On rajeunit pas en fait... (avec 45 visites) Comme j'étais beau quand j'étais petit... Je n'ai presque pas changé.

Et si rien n'avait changé : Retour à l'île Maurice (avec 44 visites) où je planifie mon retour à l'île Maurice... Les dates se précisent un peu, ce serait aux environs du 13 décembre au 27 décembre...

 

 

 

Ces données ne sont pas forcément complètes puisqu'il faudrait également rajouté les 498 visites sur la page d'accueil de ce blog, et donc des gens qui ne cliquent pas forcément sur l'article en question...

 

 Vous l'aurez compris, les icones "étoiles" représentent les articles qui n'ont pas bougé de leur place depuis le mois dernier ! Les flèches qui montent et qui descendent (ou qui entrent), ben c'est comme dans un top classique.

 

 

Cadeau bonus, petite vidéo bande annonce de "Neuilly sa mère !"... Comme qui dirait : mon blog, tu l'aimes, ou tu le quittes.

 



Publié le : 11/08/2009 à 07h54

 

Et si rien n'avait changé

Vous vous êtes jamais dit : et si un jour, je retournai "là bas".

 

Est-ce je ne serai pas déçu ?

Les choses seront-elles toujours comme je les ai quitté ?

Les gens seront t'ils toujours aussi authentiques ?

 

 

Quasi 5 ans maintenant que j'en suis parti. Pourtant, je n'y suis resté "que" 3 mois. 5 ans que je ne parle plus que de ça.

 

Ceux qui me cotoient le savent : je n'ai qu'un lieu à conseiller pour des vacances. Cet endroit : c'est l'île Maurice.

 

 

Toute petite île perdue au milieu de l'océan indien.

 

 

Ce stage de 3 mois m'aura beaucoup plus marqué que je ne l'aurai pensé. Sur la façon de vivre, la façon de penser, de concevoir les choses, les problèmes.

 

 

Sur ma vie actuelle aussi : c'est là bas que j'ai commencé à développer vraiment. (d'ailleurs, je l'ai remis récemment en ligne : LiMauricien)

 

 

C'est aussi là bas que j'ai commencé à fréquenter les forums Disney qui existaient à l'époque. (DCP, DLRPMagazine et d'autres sites comme JafarMusic)

 

C'est suite à cela que je suis rentré dans le groupuscule du fan Disney.
(et donc que DisneyGazette.fr est né, que j'ai rencontré Mandi, que j'ai eu mon stage de fin d'études, que j'ai eu mon boulot actuel.)

 

 

Finalement, tout ou presque de ma vie actuelle est parti de là bas...

 

 

En février/mars 2010, cela fera 5 ans que j'y étais.

En février/mars 2010, j'y serai.



Publié le : 05/07/2009 à 20h57

 

Voyages voyages !

Qui n'a jamais rêvé de voyager ?

 

Pour ma part (ou plutôt disons : notre part) les projets de voyages "loins" et donc à longs termes et "moins loins" mais plus proche dans le temps se rapprochent !

 

Les destinations sont variées comme vous allez le découvrir ! N'hésitez pas à laisser votre avis sur telle ou telle destination.

 

En guest star, la Floride ! Depuis longtemps l'idée d'aller aux états unis me travaille. Mais disons que tout s'est accéléré avec ma rencontre avec Mandi et surtout depuis qu'on bosse et que (du coup), nous avons de l'argent...

Prévu pour novembre 2007, puis novembre 2008, puis février 2009, nous avons (enfin !) réussi à fixer la date et nous partons donc du 23 avril au 14 mai !

Le budget est assez colossal d'ailleurs puisqu'il s'agit de nos premières vacances à deux et nos premières vraies vacances de salariés.

 

Le prochain voyage "loin" sera sans doute l'île Maurice. Il y a 4 ans maintenant, j'arrivais là bas pour 3 mois et je crois que j'y ai laissé un peu de moi... Du coup, je n'ai qu'une envie : y retourner !

 

Puis viendra New York (même si ce n'était pas sur ma liste à moi d'ultra priorité, j'ai su me laisser convaincre...) : Manhattan, les musicals, bref, la grosse pomme !

Le seul hic, c'est qu'elle voudrait bien y aller pour Noël / Nouvel an, mais dans ma situation actuelle, c'est po guère possible...

 

Puis après, nous avons toute une liste de destinations supplémentaires pour quand nous aurons épuisé celles ci-dessus : Moscou, l'Islande, la Nouvelle Zélande, Bali etc.

 

Mais bon, nous avons aussi des destinations plus accessibles comme un weekend à Londres, au futuroscope, à la grande Motte, une escapade en Bourgogne, un retour dans le nord et bien d'autres encore ...

 

Bref, des projets et des idées de voyage plein la tête : comme toujours... Et vous ? C'est quoi la prochaine destination ?



Publié le : 09/02/2009 à 19h58

 

Hennie : Passage d'un cyclone au dessus de l'île Maurice

J'ignore si certains d'entre vous ont déjà eu l'occasion de subir un cyclone de plein fouet : je vous assure, c'est très très impressionant...

J'ai eu l'occasion de vivre le passage de "Hennie" sur place à l'île Maurice en 2005... Et j'en ai ramené quelques images, et de nombreux souvenirs...

 

Pour vous donner une idée rapide de la situation "avant", voila donc ce que la météo annonçait :

 


Vous le remarquerez aisément, c'est difficile de passer "plus près"... (encore que, il parait que ça peut faire de "vrais importants" dégats...) Enfin si : il aurait pu passer plus près : l'oeil du cyclone n'est pas passé au dessus de Maurice...

Avant un cyclone l'idée est assez simple : les pluies et l'eau monte monte monte monte pendant plusieurs jours... Enfin au moins dans les rues...

 

Pour vous donner une évolution de la situation, hop hop, voila donc en 3 jours à peine :

 


 

Et puis le cyclone passe, les fenêtres et les volets sont cloués au mur, pour limiter les dégats, et il pleut, et il pleut...

Bien entendu, il est interdit de sortir (voire même d'aller travailler) par arrêté national... La nuit, on a l'impression que les volets vont exploser et les fenêtres avec, le bruit de la pluie résonne et empêche de dormir... On entend les craquements des arbres (que l'on découvrira couché sur la route le lendemain)

 

Il n'y a rien à faire... à part ben : attendre que ça passe... La mer est de plus en plus marron, et a perdu son bel éclat turquoise, qu'elle mettra plusieurs jours (limite une semaine) à récupérer, le temps que les fonds marins se calment...

 

Pour rentrer à la maison après le boulot, je n'avais d'autres solutions que de poser mes chaussures, remonter mon pantalon et hop hop, à aller patauger dans l'eau, sans voir je marche...

Le truc c'est que bon, au début, c'est marrant, c'est couleur local les inondations... Le problème c'est quand une semaine après l'eau est encore là, à stagner...

 

 

Le problème qui se rajoute à tout cela, c'est quand en plus, à coté de l'eau qui stagne se trouve une espèce de disons terrain vague, où l'on trouve tout et n'importe quoi (dont de nombreux chiens errants)... L'eau au milieu de la route est la même, tout est mélanger... Mais cela fait aussi parti de tout ça.

 

Ca apprend aussi à relativiser sur son petit confort occidental, disons que ça apprend à vivre autrement, essayer de vivre moins dans le confort. Et on se surprend à trouver que ce n'est pas moins agréable. (je dis pas que tout est à jeter loin de là).

 

Au bout d'une semaine, ils ont quand même fini par se décider et ont envoyé un camion pour finir de vider l'eau qui ne s'était pas évaporé et qui continuait de stagner dans la décharge...

 

Voila, j'ai fini avec mes souvenirs pour cette fois. Mais le passage de la tempête "Hennie" au dessus de l'île Maurice est resté gravé dans ma mémoire...

"250 mm de pluie en quelques heures Au Nord de l'île"...

 

Et pour finir, une petite animation sattelite : (on voit l'île Maurice au niveau de la ligne de niveau -20...

hennie



Publié le : 01/02/2009 à 18h58

 

Aventures mauriciennes

Mr Vince, dit l'homme impatient et exigeant faisait remarquer il y a quelques semaines que les statistiques et d'autres articles inutiles, c'est bien, mais bon : c'est nul...

Oui, certes, je l'admets...

 

Mais cela me permet de pousser un peu mon référencement dans google et de vivre de chouettes aventures grâce à cela !

La dernière en date, date du réveillon...

 

J'avais prévu de contacter mon restaurant mauricien favori à Paris, afin qu'il me fasse des accras (parce qu'ils sont délicieux !)

 

Quel ne fut pas ma surprise de découvrir que le chef voulait en savoir plus sur moi (oui, bon j'essayais de négocier parce que j'y étais allé plusieurs fois etc.)... Et au fil de la négociation, il m'a demandé si je n'étais pas à l'origine d'un site sur son restaurant... Hum... Après réflexions, je lui ai expliqué que j'avais tout au plus écrit une critique sur son restaurant, mais rien de plus...

 

Quel ne fut pas ma surprise de découvrir que le chef avait lu ma critique sur son restaurant mauricien !

En effet, à force d'en parler j'ai reconnu qu'il parlait bien de la mienne, et il n'y avait plus de doute possible : la seule qui dispose d'une photo de Chamarel, c'est bien la mienne !

 

 

Bref, hormis le fait qu'on a eu droit à deux bières mauriciennes en cadeau, un bon prix sur les accras, nous sommes attendus chez lui !

D'ailleurs, il veut que je m'occupe de son référencement... J'espère pouvoir réussir à faire quelques choses pour l'améliorer un peu...

 

Donc non, je continuerai mes articles de stats, parce que ca permet d'alimenter et d'augmenter mes vues...



Publié le : 22/01/2009 à 07h58

 

Chamarel et la terre aux septs couleurs

Lors de mes aventures mauriciennes, j'ai eu l'occasion de visiter de nombreuses choses entre autre : Chamarel et la terre des septs couleurs, sa cascade et même un temple hindou !

 

Pour commencer, je vais vous parler de ce gros temple hindou (le plus gros il me semble, ou du moins le plus important, puisqu'il borde un des lacs sacrés [mais le temps passe et j'ai un peu oublié l'histoire de ce lac] ).

Si vous avez l'occasion de vous rendre dans ce genre d'endroits, ne soyez pas outré par les croix gammés (ou approchant, car elles ne sont pas "penchées"), c'est un signe religieux ! (d'ailleurs, Hitler n'a rien inventé...)

 

 

Bref, hormis le temple, le lac, ce qui m'a surtout marqué c'est la quantité de singes en liberté totale !

 

D'ailleurs, ils se régalent avec les nombreuses offrandes que font les fidèles... Mais on les laisse faire. Eux ont le droit de toucher à cette nouriture sacrée...

 

En continuant votre visite, vous tomberez sans doute de haut en découvrant que l'île Maurice, hormis ses plages paradisiaques, offre également au public des paysages montagneux et fabuleux... Notamment la cascade de Chamarel, petit bijou naturel, niché au creux d'une colline...

 



 

Bon et vous l'aurez remarqué, petit privilège de notre visite à ce moment là, nous avions reçu notre troisième oeil ! Il semble que cela porte bonheur !

 

 

Et au fil de la visite, vous finirez sans doute par la terre aux sept couleurs, (allez y si vous pouvez après plusieurs jours de beau temps... Car si le temps est un peu humide, les différentes couches de terres se détachent beaucoup moins)

 


 

Les tortues de terre sont énormes, en semi liberté, bref, tout est là pour inspirer le repos et le calme... Les touristes ne se bousculent pas trop, c'est le paradis.

 

Bref j'en ai fini avec mon petit extrait de visite de l'île Maurice ! Mais j'aurai l'occasion de vous reparler de la terre de Chamarel dans un prochain article en fin de semaine !

 



Publié le : 18/01/2009 à 18h52

 

Ile Maurice - Un lundi pas comme les autres

J'avais annoncé il y a quelques temps que je ferai une retrospective de mes 3 mois passés à l'île Maurice...

 

Après l'épisode de la machette, je vous propose sans plus attendre ce que j'avais écris à l'époque sur le site dont je m'occupais alors... Ca s'appelait : une aggression et l'addition... Attention les yeux !

 

Le texte est d'époque et présente l'avantage de ne pas être trop déformé, et peut-être plus proche de la réalité que la version que je raconte actuellement...

 


 

Le weekend dernier (samedi soir, 5 mars 2005), le gouvernement mauricien a déclaré : "Lundi ca sera férié". 

La cause était bien simple : il s'agissait d'une fête religieuse indoux, et du coup les 3/4 de la population devait aller en pelerinage jusqu'aux différents temples de l'île...

 


Alors en ce début de semaine ensoleillé, soit lundi, ben j'ai quand même été travaillé : et oui : la mission économique française, où j'étais, est soumise aux lois françaises... et donc aux jours fériés français.
Bref, la journée se passe bien, hormis quelques problèmes de pc mais qui ont fini par se résoudre...

 

Il est temps de partir... Mais il faut savoir que ce genre de fête est très très respecté et que du coup, le soir, il n'y avait plus personne du tout dans les rues...

Je vous laisse comparer : à gauche le matin, à droite le soir...

 



Et le soir (c'est là que ca devient intéressant), en sortant du bureau (genre vers 16h30), voila Mr F., qui s'en va prendre son bus, rempli de joie et de bonheur à l'idée de ne pas travailler le lendemain (Mr F., pas le bus). [et oui, on a beau ne pas travailler les jours fériés français, y'a des jours fériés locaux, où on ne travaille pas tout court. Essayez pas de comprendre c'est comme ça.].

 

Mr F. traverse donc la ville de Port Louis déserte... et passe dans une rue, (pas étroite, une grande rue, mais déserte) et voit s'avancer vers lui 3 jeunes gens typés indou (c'est à dire couleur local).
Il accélère le pas, mais ils traversent et viennent le rejoindre...****


Voila donc Mr F. coincé entre: un mur derrière lui, 2 bonhommes de chaque coté de lui, et un troisième en face, qui a la bonne idée (j'ai failli lui dire d'ailleurs que c'était une bonne idée) de sortir un couteau fort charmant (type couteau de boucher)... en prononçant cette phrase barbare et poétique : "donne tout"...


Mr F. (moi) commence à avoir un peu beaucoup très peur... Mais ne se décourage pas et (dans un élan d'inconscience sans doute) dit: "non"... et sert très fort sa sacoche contre lui...
Le joyeux luron (lui) approche son couteau du ventre de Mr F., (Mr F. qui flippe d'ailleurs comme ce n'est pas permis) mais n'a pas envie de laisser partir son argent, son appareil photo, son passeport et sa carte bleue.


Il sent la lame qui est très très très proche de son flanc droit... La pointe s'enfonce sur son côté... Mais il ne lache pas...


Il attend, pendant qu'ils tirent sur la sacoche... avant de se décider à trancher la sangle de celle-ci avec le couteau...
Pendant ce temps, de l'autre coté de Mr F. (soit à gauche) le mauricien, plus malin, s'apperçoit que la sangle peut facilement se détacher sans avoir à la découper... c'est d'ailleurs ce qu'il fait...

Leur forfait accomppli, les malfrats s'en vont comme des voleurs (qu'ils sont d'ailleurs) avec la sacoche bien mal acquise, mais Mr F., dans un élan de folie (on ne peut pas parler de lucidité) les prend en chasse et cours "tranquilement" derrière... en leur criant, "rendez moi la sacoche et les papiers et je vous donne l'argent"... (ben oué fallait bien dire quelque chose...).
Ils courent, il court...

 

Ils finissent par s'arrêter, Mr F. toujours derrière, s'arrête aussi, surtout lorsque celui qui avait la sacoche, brandit son couteau et dit "t'approche pas!"...
Mr Fuchs supplie de lui rendre ses papiers que c'est important etc (peut etre que dans un élan de générosité..., bref il joue la carte de la pitié). voila que le Mr commence à jeter les trucs inutiles hors de la sacoche, et par terre... tout en reculant... Il la vide ni plus ni moins objet après objet sur le trottoir...

 

Mr F. ramasse tout...
et le Mr (appelons le Mr X) jette a ce moment là mon portefeuille par terre... et il recule...

 

Mr F. continue de ramasser...
Mr X se rendant compte de son erreur (ben oué y'avait plus rien d'utile dans la sacoche) lui dit (le couteau dans une main, la sacoche dans l'autre) : "donne l'argent"... Mr F. dit "oui si vous me rendez ma sacoche..."
"donne l'argent d'abord..."
Mr F. tend la main vers sa sacoche, tendant lentement les quelques billets dans l'autre...

 

Mr X lache la sacoche, prend les billets, prend aussi l'appareil photo dans la sacoche... et s'en va en courant, mais revient et me rend mon appareil photo... et c'est tout...

 

Mr F. est alors soutenu par une dame qui passe par là et qui l'emmène au comissariat pour faire une déclaration. Le comissariat est d'ailleurs également une expérience à vivre, la motivation des policiers est impressionante, et ils font tout pour te dissuader de faire une déclaration. mais bon donc je l'ai fait quand même. et je suis rentré chez moi, tout retourné par ces folles aventures.

 

Conclusion:
j'ai perdu 20euros, ma sacoche est niqué, mais sinon ca va mieux... j'ai surtout eu très peur...
Le stage suit son cours, et samedi, on va au club med...
salut les petits loups!

ps: cette histoire n'est pas enjolivée et retrace fidèlement ce qui m'est arrivée.

 

 




Il est très clair que cette aventure m'a marqué. Beaucoup beaucoup plus profondément que je ne l'aurai souhaité sans doute.

Les séquelles psychologiques sont assez nombreuses dans ce genre de cas... On se rend compte à quel point un rien peut traumatiser. C'est ce qui a fait entre autre que par la suite, lorsque je devais rentrer seul à pied le soir, hormis le fait que je n'étais pas rassuré, (mais bon ça, ça arrive), je regardais tout autour de moi tout du long, sentant la panique montée en moi doucement. Enfin je crois que le plus dur c'était l'angoisse de savoir que j'allais être seul à faire le trajet...

 

Depuis ça va mieux.

Et quand j'y repense, je me dis que pour rien au monde je voudrai ne pas l'avoir vécu (enfin pas tout a fait, mais disons que je ne regrette pas), car c'est aussi ce qui a fait de mon passage à Maurice une expérience aussi inoubliable, et qui mine de rien "après coup" te montre que t'as pas de raison de t'en faire quand il ne t'arrive rien de grave... Ca apprend à relativiser sur le reste...

 

****

Bon et comme il fallait un peu de nouveau pour ceux qui connaissent déjà cette aventure, voila la raison qui a fait qu'ils m'ont repéré de loin je pense... Et ça, je n'ai pas le souvenir de l'avoir partagé avec quelqu'un jusqu'à présent.

 

En fait, je m'étais bel et bien arrêté au milieu de cette rue après mon boulot... pour prendre une photo...

C'est après avoir pris cette photo que je les ai vu s'approcher...

J'étais content de ma photo, je voulais montrer à tous la façon dont le problème du sida était abordé dans la rue dans un pays comme l'île Maurice, en créole... Je ne l'ai jamais fait du coup... Mais il n'est jamais trop tard...

Alors voila la photo en question :



Publié le : 05/12/2008 à 07h58

 

Restaurant l'ile Maurice - Paris

Nous sommes retournés récemment dans un charmant petit restaurant situé dans le nord ouest de Paris... Un restaurant pour lequel je ne pouvais qu'être intransigeant quant à la qualité des produits que l'on me servirait et le moins que l'on puisse dire : c'est que je n'ai pas été déçu du tout !

 

Ce restaurant se nomme "L'île Maurice", tout simplement. Et je pense qu'on peut tout simplement dire que c'est comme à l'île Maurice...

J'y étais déjà allé l'an dernier avec mon frère et nous avions déjà été convaincu. Nous y sommes retournés à plus nombreux cette fois-ci : et la magie a encore une fois opérée, en ravivant de nombreux souvenirs en moi : que ce soit gustatif ou au niveau de l'ambiance.

 

 

Avant de commencer par parler des plats, de la carte, je voudrai tirer mon chapeau au patron : Dowlut Shibdoyal qui tient le restaurant d'une main de chef avec sa femme.

La sympathie et l'accueil de ces deux personnes vous rappelera bien des souvenirs ou vous fera découvrir la gentillesse des mauriciens si vous n'avez pas eu la chance de le découvrir.

 

Si vous êtes sentimental, vous y trouverez de la bière "Phoenix" directement importé de Maurice (j'ai cherché pendant longtemps et à part là, je n'en ai pas encore re-trouvé...). Relativement plus cher qu'une autre bière, mais bon, c'est pour le principe quoi... J'en avais déjà parlé ici d'ailleurs il y a quelques mois.

 

Bref, et niveau prix, oh surprise : c'est abordable !

Les entrées sont à 5€, les plats à 9€, les poissons à 10€. Pour des produits frais et faits maison : c'est une excellente affaire ! (Vous ne verrez pas beaucoup le chef : il est enfermé dans sa cuisine presque du début à la fin, venant voir régulièrement si tout vous satisfait !)

 

Cette année, je sais quoi faire (à priori), mais sinon, il semblerait qu'il organise un réveillon du 31 décembre avec des plats qui laissent rêveur...

 

 

Bref, les accras de morue sont excellents, son achard de légumes est fondant, et ses beignets d'aubergine ne sont pas trop gras (comme c'est trop souvent le cas dans certains restaurants indiens) et ont du goûts...

Je ne vous parlerai pas non plus de ses bananes flambées sous vos yeux : c'est un régal également ! De mémoire, l'ananas flambée était très bon aussi...

Vous n'aimez pas le flambage ? (rien à voir avec le flamby). Laissez vous tenter par l'ananas ou la mangue fraiche ! Vous serez vite conquis ! (si tentez qu'une fois arriver au dessert, vous ne le soyez pas déjà).

 

 

Les plats sont typiques également : rougail de saucisse, de poulet, de poisson, ou cari en tout genre : tout fait envie...

 

Le plus simple dans ce genre de cas : laissez vous tenter par la "méga assiette" à 14€ : un assortiment de toutes les entrées + accras + samousas + riz + sauce rougail + achard de légumes : c'est un régal !

Mais seule chose à savoir : cette méga assiette n'est pas sur la carte... Mais seulement sur une des petites ardoises au milieu du restaurant...

 

 

Bref, à Paris, il ne me manque plus que le soleil et j'aurai presque réussi à reconstituer un univers maurico-parisien...

 

Chamarel et la terre aux 7 couleurs

 

 

Si vous voulez y aller, et que vous me voulez aussi, faites moi signe : on y va quand vous voulez !

 

Cadeau bonus : il fait aussi de la vente à emporter (ça je m'apprète à aller tester ! J'ai tout dans le frigo, phoenix beer et accras inclus...) ! Et mieux : de la livraison au bureau le midi (bon enfin ça faut voir, mais pour essayer, ça peut être fun !)

 

 

L'île Maurice
Spécialités mauriciennes et créoles au coeur du 17ème
61 rue des dames, 75017 Paris
Métro : Rome
01 45 22 69 95 (ouvert aussi le dimanche !!)

 

 

 

Critiques de restaurants



Publié le : 14/11/2008 à 20h11

 

 

Pages : 1 , 2,

Generation : Wed, 11 Dec 2019 21:05:34 +0100